Pour son 5ième anniversaire, le festival Mural s’organise tout un party !

Mural Festival propose une programmation spéciale pour célébrer son 5ième anniversaire. En voici un bref aperçu.

Le festival Mural n’a plus besoin de présentation. Depuis ses débuts en 2013, ce festival d’art mural est vite devenu un événement connu mondialement et l’une des destinations nord-américaine parmi les plus courues par les amateurs d’art urbain. L’édition 2017 promet d’être bien spéciale puisque l’organisation fêtera ses 5 ans d’existence.

Mercredi 26 avril 2017.

Le festival Mural tiendra sa conférence de presse à la galerie Station 16 ce soir pour faire le lancement de sa programmation 2017. Mais pourquoi attendre quand nous pouvons vous la présenter en primeur.

Cette année encore, le festival s’étendra sur 11 jours et accueillera 10 artistes muralistes internationaux. Fidèles à leurs habitudes, les fondateurs de Mural – André Bathalon, Yan Cordeau, Alexis Froissart et Nicolas Munn Rico, font également une grande place aux artistes canadiens et locaux puisque 10 de ceux-ci seront de la fête.

Parmi les muralistes vedettes cette année, l’artiste allemand 1010, responsable de la conception graphique du festival de cette année. Son originalité est mondialement connue et ses immenses fresques colorées presque tri-dimensionnelles sont facilement reconnaissable s. Comme des trous béants dans le mur, des portails, ses œuvres sont une succession de formes empilés les unes sur les autres en décalage d’ombres afin de créer des perspectives en trompe-l’ œil.

1010_PowWow_Honolulu-2016

1010 / PowWow Honolulu 2016 –  Photo ©Nickie Robinson

Une autre grosse vedette, sûrement l’un des artistes parmi les plus prolifiques de la scène, Ron English (USA) sera également parmi nous. L’inventeur du terme “POPaganda” est connu pour ses œuvres alliant des personnages de bandes dessinés à une critique de la société américaine.

Ron-English-Art4WTC

Ron English / Art4WTC, New York 2017  – Photo ©Nickie Robinson

 

Dans son désir de s’étendre au-delà des limites des murales, le festival, de concert avec son partenaire financier principal, la Société de développement du boulevard Saint-Laurent (SDBSL), a invité l’artiste international Li-Hill à venir créer une installation. L’œuvre de l’artiste de Toronto, basé à New York, risque d’être fort éclatée comme à son habitude et demeurera en place tout l’été.

Li-Hill-Installation-PowWow-2016

Li-Hill’s installation / PowWow Honolulu 2016 – Photo ©Nickie Robinson

La scène espagnole sera également bien représentée cete été avec 3 artistes en vedette : Ruben Sanchez, Nuria Mora ainsi qu’un nom bien connu des Montréalais Ricardo Cavolo. Ricardo nous avait honoré déjà de sa présence en 2013 et nous avait présenté une exposition solo « Gol, Carajo ! » à la Station 16 en 2014.

Ricardo_Cavolo-Go_Carajol

Ricardo Cavolo  “Gol, Carajo !” / Station16 – Photo ©Nickie Robinson

L’allemande Claudia Walde a.k.a. MadC apportera la touche féminine du volet international. Fintan Magee (Australie), INSA (UK), Onur (Suisse) et Smithe/SmithOne (Mexique) complètent la liste des artistes internationaux invités.

Au niveau canadien et local, 3 artistes bien connus de la scène internationale feront un retour cette année: Kevin Ledo, qui avait peint le portrait d’une femme amérindienne en 2014 et A’Shop avec les vétérans Dodo Ose et Fluke qui feront des murales en solo.  Le collectif A’shop est responsable de la murale connue sous le nom de « la vieille femme » .  Cette murale spéciale, la plus célèbre de Montréal, peinte pendant l’édition 2013 de Mural, restera encore avec nous cette année.

Kevin_Ledo-Mural_2014

Kevin Ledo / Mural 2014 – Photo ©Nickie Robinson

AShop-La-vieille-dame-2014

La vieille dame” de A’Shop / Mural 2013 – Photo ©Nickie Robinson

Pour compléter la programmation locale,  Mono Sourcil (MTL), Mort, Ola Volo (Vancouver), SbuOne (France/MTL) et Scribe CSX (France/MTL) seront de la partie pour relever le défi de montrer au monde que la scène d’ici n’a rien à envier à celles d’ailleurs. Une collaboration spéciale entre l’artiste “vandale” MissMe et le photographe iranien Aydin Matlabi a également été annoncée.

Mono_Sourcil-Oshega-2015

MonoSourcil / Festival Osheaga 2015 – Photo ©Nickie Robinson

SbuOne---Amalgam-2016

SbuOneAmalgam Festival 2016 – Photo ©Nickie Robinson

Scribe-CSX_St-Laurent-2016

Scribe CSX / Plateau Mt-Royal 2016 – Photo ©Nickie Robinson

Le centre névralgique de l’événement sera toujours la rue St-Laurent entre Sherbrooke et Prince-Arthur mais, afin de satisfaire son désir d’expansion, le festival étirera cette année ses tentacules vers le quartier des spectacles.

Comme à chaque année, question de disponibillité de murs, plusieurs murales peintes dans les années précédentes seront appelés à être remplacées. Parmi celles-ci, les œuvres de Meggs et de Felipe Pantone peintes l’année dernière. Mais également, le dernier mur de Phlegm (il en avait peint 2 en 2013) ainsi que celui de Troy Lovegates a.k.a. Other seront également appelés à disparaitre.

Phlegm-Mural-2013

Phlegm / Mural Festival 2013 – Photo ©Nickie Robinson

Other-Mural-2013

Other / Mural Festival 2013 – Photo ©Nickie Robinson

Alors, allez sans tarder faire un petit tour dans le quadrilatère St-Laurent et profitez de la dernière chance d’admirer les oeuvres des précédentes éditions de Mural avant qu’elles ne soient repeintes.

Lien: Site web du festival Mural

Note: La photo en entête de cet article est ©Mural 2017.

  1. Reblogged this on the514lifeblog.

    Reply

    1. Merci pour le partage. / TY for sharing

      Reply

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: